Préparer le grand jour !

par vrteam | Posté le samedi, 7 mars 7, 2015

Vous voulez vous lancer dans la compétition moto et vous vous demandez comment aborder le circuit dans les meilleurs conditions ? Voici quelques éléments importants.

Au delà de la préparation physique et mentale du pilote, la préparation de votre moto pour la piste est un élément essentiel si vous souhaitez aborder sereinement votre week-end de course. Car l’idéal est de n’avoir qu’un minimum d’opération à effectuer lors de vos courses pour vous consacrer à la chose la plus importante : mémoriser le circuit et piloter dans les meilleures conditions.

Tout au plus changement de pneus, de démultiplication et réglage des suspensions, sans oublier bien sûr de mettre de l’essence. Ne rigolez pas sur ce dernier point, car il m’est arrivé d’être pris par le temps, de sauter dans ma combinaison et d’oublier de mettre suffisamment d’essence. Résultat : une panne sèche et une séance d’essai loupée !

Mais revenons à l’essentiel : la préparation de votre moto pour la piste en vue d’un week end de course.

D’abord, il vous faut vous renseigner sur les éléments techniques autorisés par le règlement FFM et de fait aussi, les éléments interdits. Une fois ce précieux documents entre vos mains, il vous faut aborder l’aspect technique. Vous devrez retirer les phares, rétroviseurs et clignotants de votre moto et installer un carénage adaptable en polyester. La béquille latérale devra également être démontée. Voilà, votre moto est prête ! C’est un peu sommaire me direz vous, mais on y est… ! Le reste rentre dans le domaine de la préparation plus fine : des pneus à gomme tendre (appelés aussi pneus racing), un filtre à air qui laisse respirer le moteur un peu plus librement (et le réglage carbu/injection qui va bien), un pot adaptable afin également de laisser souffler le moteur un peu plus librement mais également dans le but de gagner du poids (et préserver l’élément d’origine qui coute forcement cher).

Dans le même ordre d’idée, les vis devront être freinées par un câble fin pour des raisons de sécurité. Le réglage des suspensions est un élément très important pour ne pas vous retrouver avec une moto aux réglages trop durs (pas de travail des suspensions) ou au contraire trop mous (mouvements parasites et talonnage). Le travail suivant consistera à adapter la démultiplication en changeant la couronne et le pignon en fonction des circuits, mais cela se fait généralement lors du week-end selon l’adaptation du régime moteur à la vitesse de la moto.

Une fois tout cela fait et le circuit appréhendé, vous pourrez équiper votre moto de ce nouvel équipement qui vous permettra de passer les rapports sans toucher à l’embrayage mais surtout sans couper les gaz… et de gagner de précieuses secondes dans la chasse au chrono.

Il ne vous reste plus qu’à ouvrir en grand, retarder vos distances de freinage, tirer les plus belles trajectoires. Et n’oubliez pas que les tours les plus rapides seront ceux que vous ferez avec la conduite la plus coulée possible. Quand c’est simple, direct, limpide, que ça vous semblera facile et presque trop lent, c’est surement là que vos chronos seront les meilleurs !!

Tags

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>






Vraoum.fr : toute l'actualité du sport moto
- Mentions Légales - Notre site Vraoum.fr est listé dans la catégorie Sports mécaniques : Moto Cross de l'annuaire Referencement